web analytics

Articles récents

– 20120923 | lettre du P. Pascal OUEDRAOGO

Père Pascal N. OUEDRAOGO Kaya 
Diocèse de Kaya
BP 169 ; tél 00 226 40 45 21 94 ;
00 226 70 26 64 14 ( portable).

le 23 septembre 2012

Chers amis de Saâcy,

Vers la fin du mois de septembre,  je vous rejoins dans votre famille pour vous saluer et partager avec vous quelques unes de mes nouvelles.  Je viens de finir ma deuxième année à la paroisse Cathédrale de Kaya.  Je m’occupais de 8 aumôneries et j’étais aussi prêtre chargé de la pastorale des familles dans le diocèse.  Gloire à Dieu,  j’ai pu accomplir toutes ces activités jusqu’à la fin.  J’ai été parfois malade à cause de la quantité de travail.  Tenez, le 11 décembre 2012,  j’ai fait 7 de tension et je suis tombé dans ma chambre. Heureusement,  il y avait le cuisinier à côté et on m’a amené d’urgence à l’hôpital.  Vers fin juin,  j’étais trop fatigué.  Je m’énervais facilement et je ne me comprenais pas beaucoup.  J’ai pu tenir et en juillet,  nous avons pu animer 3 retraites charismatiques pour les fidèles.  Bref,  tout s’est bien passé et je suis toujours vivant espérant des lendemains meilleurs.

A partir d’octobre, je suis totalement détaché pour la pastorale des familles.  J’ai pu mettre en place un modeste centre d’écoute et d’accompagnement des familles à Kaya et j’ai aussi crée l’Association Pro Vie Kaya pour la défense de la vie en famille.  Nous sommes à nos débuts et les difficultés sont tous azimuts.  Je compte sur votre soutien et vos conseils pour ne pas échouer.  Dans le centre,  il sera question de sensibilisation,  d’écoute,  de formation et d’accompagnement.  Nous allons mettre l’accent sur les enfants et les femmes enceintes,  nous les accompagnons psychologiquement et humainement.  Nous prions pour que le Seigneur nous donne des parrains et marraines pour certains enfants et ados pour leur permettre de poursuivre l’école.  Nous allons organiser des conférences,  des enseignements et des séances de prières.   Avec les 2 premières années de mise en place des activités,  je remarque de l’engouement pour les régularisations de mariage.  En 2012,  j’ai pu préparer 98 couples pour le mariage et j’ai accueilli 325 personnes au bureau pour des problèmes divers.  Il y a beaucoup de souffrances car parfois,  ils ont des problèmes matériels.  Mais à chaque fois,  je spiritualise le problème pour les amener à une plus grande intelligence et compréhension.  

En plus de cela, je m’occuperai du renouveau charismatique dans le diocèse.  Ce groupe de prière a pris une grande ampleur dans notre diocèse qui compte d’ailleurs 10 paroisses. 

La saison des pluies s’est installée doucement depuis mi-juin.  Cette année,  c’est bien dans l’ensemble de notre pays.  Il a plu régulièrement.  Personnellement, j’ai pu semer des arachides et j’aurai certainement quelques sacs d’ici fin octobre.  Ma mère Solange va bien.  Sa santé s’est améliorée et elle a recommencé ses petites activités.  Ma soeur Pascaline a eu son petit diplôme d’infirmière.  Elle est en train de chercher du travail et c’est difficile d’en trouver,  elle rend service par-ci par-là.  Célestine,  notre benjamine a fait son jubilé d’argent de baptême.  C’était simple et beau.  Elle va faire 2e année au lycée technique de Kaya.  Je vous remercie pour vos soutiens multiformes qui m’accompagnent dans mon ministère et assiste en même temps ma famille.  Merci à ceux et celles qui ont soutenu ma soeur Pascaline pour qu’elle puisse finir son école.   Ça n’a pas été facile,  mais la main de Dieu nous a gardés.  Que le Seigneur vous donne toujours le nécessaire.  

La rentrée scolaire s’annonce difficilement cette année ;  il y a des problèmes de place dans les lycées et collèges car les effectifs sont pléthores,  les frais de scolarité montent d’année en année.

Notre pays le BF a connu au début de l’année des soubresauts, mais maintenant ça va.  On est en  train de préparer les élections couplées des maires et des députés pour la fin de l’année.  Le Mali,  voisin au nord du BF connaît beaucoup de problèmes et de désordres.  Il y a beaucoup d’exilés et cela ne fait que déstabiliser et compliquer la situation ;  mais comme la communauté internationale s’est engagée,  je me dis que ça sera mieux. 

Ce message est long,  mais je voulais au début de l’année vous ouvrir mon coeur pour qu’on garde le contact.  Je ne vous oublie point car je sais que ce n’est pas simple en Europe avec cette crise qui s’impose et complique tout.  Néanmoins gardons espoir car dans la vie,  le meilleur est toujours devant.  Je pense et je prie pour vous,  votre conjoint et vos enfants.  Que Dieu vous bénisse encore.
Je vous invite à venir découvrir notre pays le Burkina Faso,  notre diocèse et voir aussi ce que nous essayons de faire pour l’évangélisation.  Le bon moment,  c’est en novembre-janvier ou pendant l’été,  et non en mars-avril car il fait chaud.  Je salue tous les chrétiens et chrétiennes de Saacy.   Si l’occasion se présente encore pour moi,  je n’hésiterai pas à passer vous voir.  Mais ça sera pour
quand ?  Bonne année pastorale et union de prière pour vos familles et pour votre paroisse que je considère.

Pascal OUEDRAOGO
Diocèse de Kaya ; abouedraogopascal@yahoo.fr 
Tél. Centre ; 00 226 40 45 21 94 ; Tél. père Pascal 00 226 70 26 64 14

Comments are closed.