web analytics

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Pèlerinage du lundi de pentecôte à Jouarre_

16 mai 2016

Pèlerinage des Saints de la Brie

Recevoir et vivre la miséricorde – miséricordieux comme le Père

affiches V2_Jouarre 2016

Le temps nous fut clément, en dépit d’un ciel gris et d’une température un peu fraîche. Après une visite des cryptes et un temps de louange place Saint Paul, nous avons pu processionner de croix en croix (louer le Seigneur en l’église paroissiale pour ceux à qui la marche est pénible), visiter les pensionnaires de l’hôpital et terminer en l’église de l’abbaye Notre Dame de Jouarre pour l’Eucharistie au cours de laquelle nous avons pu apprécier l’homélie de P. Henri IMBERT retranscrite ci-dessous.

__________________________________________________________________________

061

Si vous soutenez le fils cadet, tapez 1. Si vous soutenez le fils aîné, tapez 2.

Vous avez 7 minutes pour faire connaitre votre choix.

Vous pouvez envoyer SMS, mail, coup de fil au numéro qui ne s’affiche pas. L’appel est gratuit, pas de surtaxe. Vous pouvez même lever la main, si vous soutenez le fils cadet, ou si vous soutenez le fils aîné.

Après tout pourquoi pas ! Il n’y a pas au moins une soirée par semaine où il nous est proposé de voter pour soutenir tel ou tel candidat chanteur, ou danseur, ou cuisinier. Alors pourquoi pas pour l’un ou pour l’autre fils de la parabole.

Et la victoire revient au … au …

Bien sûr il y a l’avis du public, mais il y a aussi l’avis de ceux qui ont voté par correspondance, et il y a l’avis de ceux qui, depuis des siècles, méditent, contemplent, entrent dans le portrait que Jésus dresse de son Père par cette parabole. Aussi la victoire revient au Père. C’est d’ailleurs le titre donné à notre journée de pèlerinage sur les traces des saints de la Brie : « recevoir et vivre la miséricorde – miséricordieux comme le Père ».

D’accord le fils ainé nous plait bien. C’est un modèle ; et il le dit lui-même : « voici tant d’années que je suis à ton service, sans avoir jamais transgressé aucun de tes ordres ». Que voilà un bon fils, mais, si j’ose, sa vie doit être ennuyeuse, rasante, plate : jamais il ne transgresse ! Comment alors pouvoir expérimenter la miséricorde du Père, de ce Père qui sort à sa rencontre pour l’inviter à entrer dans la joie. Pour ma part, je lui reconnais un droit à cet ainé, celui de se mettre en colère. Vu les circonstances, il y a des raisons pour cela ! Mais plus dommageable, il ne sait pas dire « Père ! » Quant au mot frère, n’en parlons pas. Le voici qui, pour éviter ce mot, passe par une parole qui lui permet de mettre en cause son propre Père : « ton fils que voilà ».

A-t-on le droit d’être plus sensible au fils cadet ? Lui, au moins, il vit. Il vit sa vie, mais il la vit, de manière désordonnée. Mais quelle vie ! Une vie qui lui fait la vivre comme une mort résurrection. Il est fils, il hérite, puis il s’enfonce, il descend au plus bas, aucune relation, plus bas que le niveau des cochons, car il ne mange même pas ce que l’on donne à ces animaux impurs ! Puis c’est l’examen de conscience, la rentrée en lui-même, suivie du lever, d’un retour, pour les retrouvailles de sa dignité de fils. Ses raisons ne sont pas très louables, mais quelle drôle d’idée que de venir vers son Père pour lui dire : « tu n’es plus Père puisque je ne suis plus digne d’être appelé ton fils ». Un père sans fils, cela n’existe pas ! Mais un Père qui sort pour aller témoigner à son fils de sa miséricorde, cela par contre ça existe. La parabole en est la preuve.

Alors peut être fallait-il voter 3. Voter pour le Père. C’est vrai je ne vous l’avais pas proposé. Mais rien ne vous empêchait de transgresser ! Sinon, comment pouvoir faire l’expérience de la miséricorde !

Que dire du Père ? Un autre l’a dit avant moi, alors autant vous dire ce qu’il a dit lui-même : le Pape François, nous présentant les raisons qui furent les siennes et qu’il nous fait partager en nous annonçant cette année de la miséricorde.

« La miséricorde n’est pas une idée abstraite, mais une réalité concrète à travers laquelle Dieu révèle son amour comme celui d’un père ou d’une mère qui se laisse émouvoir au plus profond d’eux-mêmes pour leur fils. Il est juste de parler d’un amour viscéral. Il vient du cœur comme un sentiment profond, naturel, fait de tendresse et de compassion, d’indulgence et de pardon » et un peu plus loin, le Pape François ajoute : « dans les paraboles de la miséricorde, la brebis perdue et retrouvée, la monnaie perdue et retrouvée, le fils perdu et retrouvé, Dieu est présenté comme rempli de joie, surtout quand il pardonne. Nous y trouvons là le noyau de l’évangile et de notre foi, car la miséricorde y est présentée comme la force victorieuse de tout, qui remplit le cœur d’amour et qui console en pardonnant ».

J’aurai peut être dit autrement, mais je n’aurai pas dit mieux, alors autant laisser le Pape François nous le dire ! Alors si vous soutenez le Père, tapez 3. Voyons …

Je vous propose donc de soutenir en votant ou 1 ou 2 ou 3.

Mais peut être attendez-vous que je vous dise qui je soutiens ?

Moi, je soutiens le … 4. C’était pas prévu, d’accord, mais si parfois on ne transgresse pas, quel ennui ! Et puis c’est moi qui fixe les règles !

Je vote 4 car je soutiens … le serviteur, celui que vient voir le fils ainé : « qu’est-ce qu’il se passe ? Quel est donc le motif de ce tintamarre ? » Et alors là, arrive cette parole qui dit toute la réalité : « ton frère est arrivé et ton père a tué le veau gras » Extraordinaire ! C’est le seul qui dise, dans cette histoire, ce qui est vraiment : un Père, un frère. Et ce serviteur me plait bien : en effet je l’ai toujours vu comme le portrait même du Christ, serviteur, venu rétablir les hommes dans la relation qui depuis toujours devrait être : être des frères, et redire la relation qui est depuis toujours entre Dieu avec tous les hommes : des fils et par conséquent, entre eux, des frères. Car serviteur, Jésus est venu pour nous dire le nom de Dieu : « Père ». C’est lui qui envoie son fils dans un lieu lointain, ce fils sorti du monde de Dieu, ce fils venu chez les hommes, qu’ils ont mis plus bas que terre, est venu leur dire la passion du Père : « toi, tu es toujours avec moi », et la joie qui est celle du Père qui accueille ses fils, qui bien que perdus, les voici retrouvés, grâce à son Fils Serviteur.

Ce serviteur, pour moi, remplit sa mission en révélant aux hommes, – et que Dieu est Père, – et que les hommes sont frères. Pour ce serviteur cela ira jusqu’à donner sa vie pour qu’éclate cette Bonne Nouvelle et que tous ainsi entrent dans la joie du Père. C’est pour cela que Jésus Serviteur est mort et que le Père l’a relevé et lui a donné de vivre.

Alors nous voici au terme des 7 minutes de réflexion. Que tapez vous ? 1 – 2 – 3 – 4 ?

Pour moi c’est 4. C’est pour moi la raison d’être de cette parabole : être serviteur à la suite du Christ, être au service des relations entre les hommes : des frères aimés par un Dieu Père.   

__________________________________________________________________________

A la fin de l’office M. le Maire de Jouarre est venu annoncer le lancement de la souscription pour la restauration (prochaine) des châsses des Saints de la Brie.

Compte-tenu de la fraîcheur et de l’humidité de la prairie nos sœurs de Jouarre nous ont ensuite accueillis à l’intérieur pour le traditionnel partage d’un repas tiré du sac.

A la suite de ce repas et après une (courte) prière du milieu du jour nous avons pu profiter des lumières de P. Henri IMBERT au sujet du vitrail de la cathédrale de Sens consacré à la parabole du fils prodigue.

077

Notre journée s’est terminée par un temps d’Adoration et de réconciliation puis par les Vêpres.

__________________________________________________________________________

On trouvera ci-dessous le film de la journée; merci à Sr. Miryam et à Catherine Hennepeaux pour les prises de vues.

008 009 (2) 010 011 012 013 014 015 016 017 018 pele lundi pent 16 001 018 pele lundi pent 16 002 018 pele lundi pent 16 003 018 pele lundi pent 16 004 018 pele lundi pent 16 005 018 pele lundi pent 16 006 018 pele lundi pent 16 007 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 pele lundi pent 16 008 027

028 pele lundi pent 16 009 028 pele lundi pent 16 010 028 pele lundi pent 16 011 028 pele lundi pent 16 012 028 pele lundi pent 16 013

028 029 030 031 pele lundi pent 16 014 031 pele lundi pent 16 015 031 pele lundi pent 16 016 031 pele lundi pent 16 017 031 pele lundi pent 16 018 031 pele lundi pent 16 019 031 pele lundi pent 16 020 031 pele lundi pent 16 021 031 pele lundi pent 16 022 031 pele lundi pent 16 023 031 pele lundi pent 16 024 031 pele lundi pent 16 025 031 pele lundi pent 16 026 031 pele lundi pent 16 027 031 pele lundi pent 16 028 031 pele lundi pent 16 029 031 pele lundi pent 16 030 031 pele lundi pent 16 031 031 pele lundi pent 16 032 031 pele lundi pent 16 033 031 pele lundi pent 16 034 031 pele lundi pent 16 035 031 pele lundi pent 16 036 031 pele lundi pent 16 037 031 pele lundi pent 16 038 031 pele lundi pent 16 039 031 pele lundi pent 16 040 031 pele lundi pent 16 041 031 pele lundi pent 16 042 031 pele lundi pent 16 043 031 pele lundi pent 16 044 031 pele lundi pent 16 045 031 pele lundi pent 16 046 031 pele lundi pent 16 047 031 pele lundi pent 16 048 031 pele lundi pent 16 049 031 pele lundi pent 16 050031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 pele lundi pent 16 051 042 pele lundi pent 16 052 042 pele lundi pent 16 053 042 pele lundi pent 16 054 042 pele lundi pent 16 055 042 pele lundi pent 16 056 042 pele lundi pent 16 057 042 pele lundi pent 16 058 042 043 pele lundi pent 16 059 043 pele lundi pent 16 060 043 pele lundi pent 16 061 043 pele lundi pent 16 070 043 pele lundi pent 16 071 043 pele lundi pent 16 075043 044 045 pele lundi pent 16 062 - Copie 045 pele lundi pent 16 063 - Copie 045 pele lundi pent 16 064 - Copie 045 pele lundi pent 16 065 - Copie 045 pele lundi pent 16 066 - Copie 045 pele lundi pent 16 067 - Copie 045 pele lundi pent 16 068 - Copie 045 pele lundi pent 16 069 - Copie 045 pele lundi pent 16 072 - Copie 045 pele lundi pent 16 073 045 pele lundi pent 16 074 045 pele lundi pent 16 076 045 pele lundi pent 16 077 045 pele lundi pent 16 078 045 046 047 048 049 050 051 pele lundi pent 16 080 051 pele lundi pent 16 081 051 052 pele lundi pent 16 082 052 pele lundi pent 16 083 052 pele lundi pent 16 084 052 pele lundi pent 16 085 052 pele lundi pent 16 086 052 pele lundi pent 16 087 052 pele lundi pent 16 088 052 pele lundi pent 16 089052 053 054 055 056 057 058 pele lundi pent 16 090 058 pele lundi pent 16 091 058 pele lundi pent 16 092 058 pele lundi pent 16 093 058 pele lundi pent 16 094 058 pele lundi pent 16 095 058 pele lundi pent 16 096 058 pele lundi pent 16 097 058 pele lundi pent 16 098 058 059 pele lundi pent 16 101 059 pele lundi pent 16 102 059 pele lundi pent 16 103 059 pele lundi pent 16 104 059 pele lundi pent 16 105 059 pele lundi pent 16 106 059 pele lundi pent 16 107 059 pele lundi pent 16 108059 060 061 061 pele lundi pent 16 109062 064 065 067 068 069 070 071 pele lundi pent 16 110071 072 pele lundi pent 16 111072 pele lundi pent 16 112 072 pele lundi pent 16 113 073 074 075

076 07820160516 Sens Vitrail Fils Prodigue scène finale

Comments are closed.