web analytics

Articles récents

20110806 Consécration des Vierges de Marie-Anne KEMP

Article paru dans la revue diocésaine Chemins d’Espérance n° 294 (Septembre 2011)

Section non publiée par manque de place



Homélie du Père Evêque

(en ligne sur le site du diocèse –  cliquer sur le lien ci-dessous)

Église de l’Abbaye Notre Dame de Jouarre
Samedi 6 août 2011
Fête de la Transfiguration du Seigneur

1 R 19, 9-3a ; 1P 1,16-19 ; Mt 17, 1-9

Témoignages
Pour être francs, nous n’avions pas la moindre idée de ce que pouvait être la « Consécration des Vierges »; nous ne connaissions même pas l’existence de ce rite.
C’est par amitié pour Marie-Anne et peut-être un peu à cause d’une (saine) curiosité que nous nous sommes arrangés pour pouvoir participer à cet évènement. Et ce fut une magnifique expérience! Une célébration simplement belle et priante rythmée par des chants représentatifs de nos différentes sensibilités. Un beau moment de communion fraternelle et de partage commencé dans la prière, avec l’Eucharistie, poursuivi autour du verre de l’amitié.
Le soleil boudait mais, qu’importe, nous étions nombreux, rayonnants de joie, pour entourer et féliciter Marie-Anne. C’était un beau jour pour elle et pour nous tous, qui bénéficions aussi de ce qui lui est accordé: notre chant d’accueil n’affirmait-il pas “Nous sommes le Corps du Christ, chacun de nous est un membre de ce corps. Chacun reçoit la grâce de l’Esprit pour le bien du corps entier”?
  
Evelyne et Bernard

 
Invitation et Information


————————————————————————————————————————————

Peut être vous demandez –vous ce qu’est la consécration des vierges ? son histoire ? en quoi elle vous concerne ?

Le rite de la consécration des vierges est l’action liturgique dans laquelle l’Eglise reçoit l’engagement d’une femme à suivre le Christ dans la chasteté. Par l’invocation du don de l’Esprit sur elle, elle la consacre pour toujours au service de la prière et de la charité fraternelle dans la communauté ecclésiale.

L’histoire de la consécration

Au IVe siècle l’engagement à vivre dans la chasteté s’accompagne d’un rite liturgique conféré par l’évêque. Ce rite concerne aussi bien les femmes qui vivent dans le monde que celles qui choisissent la vie monastique. A partir du IX e siècle, cette consécration va disparaître progressivement pour les vierges vivant dans le monde. Il faudra attendre le Concile Vatican II pour retrouver la richesse de cette antique tradition pour l’Eglise de notre temps.

En quoi toute l’Eglise est-elle concernée par cette consécration ?

L’Esprit Saint distribue à chacun des dons particuliers (I Co 12). L’appel à vivre dans le célibat consacré est un don qui vient de lui . Celle qui le reçoit, le reçoit pour le bien de toute l’Eglise et de tous les hommes. «  Chacun reçoit la grâce de l’Esprit pour le bien du Corps entier » nous fait chanter un cantique.

La consécration des vierges exprime un aspect important de la vie chrétienne dans sa relation au Christ. Dans ce rite, l’Eglise exprime son propre mystère de « Fiancée » et « d’Epouse » dans lequel tous les baptisés sont appelés à entrer , ainsi que le dit St Paul à la communauté de Corinthe : « Je vous ai fiancé à un Epoux unique (…) Vous êtes l’épouse vierge et sainte que j’ai présentée au Christ . » 2 Co11,2

Mariage et virginité disent chacun à sa manière l’amour du Christ pour l’Eglise (Ep5) et l’amour de l’Eglise pour le Christ .

La femme consacrée « en s’attachant au Seigneur d’un cœur sans partage » (1 Co7 ) devient dans son être-même, signe du monde à venir, de la résurrection promise dans ce Royaume où, « on ne prend plus ni femme ni mari » (cf Mt 19) mais où nous devenons tous UN dans le Christ.

Le rite liturgique met en valeur ces divers aspects de la virginité consacrée .

 

Comments are closed.