web analytics

Articles récents

Aumônier de Prison – Témoignages

Bonjour à tous

Ci-joint des témoignages concernant ma mission d’aumônier de prison.
                                                  Bien cordialement
Luc Schweitzer, sscc

LE 7 SEPTEMBRE 2013 :

Bel échange aujourd’hui avec des détenus de la prison de Meaux sur les thèmes de l’offense et du pardon. Il faut savoir qu’en prison il y a une sorte de hiérarchie que les détenus du haut de l’échelle imposent aux autres. En bas de l’échelle sont confinés ceux qu’on désigne du nom de « pointeurs ». Qui sont ces « pointeurs »? Ceux dont on pense qu’ils ont été incarcérés pour une affaire de mœurs (viol, voire pédophilie). Quand un détenu est rangé dans cette catégorie, le plus souvent il ne va plus en promenade car ce serait prendre le risque d’être tabassé par d’autres détenus. Mais il est difficile de ne plus avoir aucun contact avec les autres. Beaucoup, par exemple, ne veulent pas renoncer aux ateliers qui leur permettent de gagner un peu d’argent. Or aux ateliers, s’il n’y a pas généralement de violence physique, il y a de la violence verbale: des détenus sont copieusement injuriés, insultés, par d’autres, au point que certains m’ont confié qu’ils étaient au bout du rouleau, qu’ils n’en pouvaient plus. Que faire dans ces cas-là? Répondre du tac au tac, en parler aux surveillants, s’écraser, se faire plus discret possible… Aucune solution n’est parfaite, il n’y a pas de réponses toutes faites… Mais je crois que le simple fait de pouvoir parler de ces choses a fait beaucoup de bien à ceux qui participent à l’équipe d’aumônerie.

 

LE 11 SEPTEMBRE 2013 :

 Je témoignais l’autre jour des conditions difficiles dans lesquelles certains détenus purgent leur peine, des violences physiques et surtout verbales dont ils sont l’objet. C’est une triste réalité, mais il serait dommage de ne pas témoigner aussi de ce qui est positif. Car en prison on peut également être témoin d’attitudes et de faits qui forcent l’admiration.

Il y a des détenus qui se conduisent de manière exemplaire, il faut le dire, vivant et pratiquant l’altruisme, l’attention à l’autre, l’amour du prochain… Quels que soient les termes qu’on emploie pour désigner cette réalité, je crois qu’il est important de la souligner car ce que vivent certains détenus pourrait servir d’exemples à bien des personnes de l’extérieur, qui n’ont jamais mis et ne mettront jamais les pieds dans une prison!
Je pourrais citer plusieurs exemples, mais je ne parlerai que de celui dont j’ai été le témoin hier après-midi. Je cherchais à visiter dans sa cellule un détenu originaire de Sicile et qui fréquente assidûment l’aumônerie. Arrivé à sa cellule, je me rends compte (car c’est affiché sur la porte) que le détenu en question est bibliothécaire et que, si je veux le voir, il faut que je me rende à la bibliothèque. J’y vais donc et je demande à un surveillant de m’introduire dans le lieu. A l’intérieur se trouvent le détenu sicilien et d’autres détenus. Je passe un bon moment avec eux et je me rends compte que ce lieu (la bibliothèque) n’a pas seulement pour utilité de se chercher de la lecture mais que c’est aussi et peut-être surtout un lieu de rencontre, de partage, de soutien, animé de manière superbe par le bibliothécaire. Il est l’âme de ce lieu: il réconforte ceux qui ne vont pas bien, il aide à choisir les livres, il rédige des courriers pour ceux qui ne possèdent pas suffisamment le français (car lui parle et écrit parfaitement non seulement le français, mais aussi l’italien bien sûr, et l’anglais et même l’espagnol et l’allemand). Voilà quelqu’un qui aurait toutes les raisons de ne penser qu’à lui et à son propre malheur (il m’a montré les photos de ses deux enfants – deux fillettes de 3 ans et de 1 an – loin de leur père là-bas en Sicile). Or au lieu de ne penser qu’à lui il donne tout le temps qu’il peut pour aider les autres et les soulager de leurs peines!

Ne pensons pas que c’est un cas isolé; je connais plusieurs autres détenus qui se conduisent de la même manière. La prison, c’est aussi un lieu où l’on rencontre des gens qui, même s’ils ont commis une faute, un délit, qui les a conduits là, se comportent de façon admirable, reconstruisant leur dignité en redonnant de la dignité aux autres!

_________________________________________________________________

Comments are closed.