web analytics

Articles récents

Ordination sacerdotale de Clément Monestier (28 juin 2015) _

Ordination Clément MonestierCathédrale de Meaux – 28 juin 2015 – Veille de la solennité des saints apôtres Pierre et Paul

1ère lecture : Ac 3, 1-10

Psaume 18 (19), 2-3, 4-5ab

2ème lecture : Ga 1, 11-20

Évangile : Jn 21, 15-19

Homélie de Mgr Jean-Yves Nahmias

Entendez l’appel que le Seigneur vous adresse !

« Suismoi. » Comme je l’ai rappelé aux jeunes ce matin, ces paroles du Christ ressuscité ne s’adressent pas seulement à ceux qui ont dans l’Église une vocation particulière prêtre, moine, moniale, religieux, religieuse mais à l’ensemble des baptisés et spécialement à vous, les jeunes. Oui, vous les jeunes, vous êtes à ce moment unique de la vie où, librement et progressivement, vous prenez les décisions, les orientations qui vont être déterminantes pour celui, pour celle que vous allez devenir. Que l’amitié avec le Christ vous aide dans vos choix. Que l’intimité du coeur à coeur avec lui vous donnes force et paix.

« Viens, suismoi. » Cet appel du Christ est adressé à tous. Par le baptême, nous sommes appelés par le Christ à être des disciples, à être ses disciples, c’estàdire à le suivre, à lui ressembler. On ne peut pas devenir chrétien par hasard. Cela demande une décision intérieure, une décision intime. Même si on est dans une famille catholique, on ne peut pas devenir chrétien seulement par habitude. Il y a toujours un moment dans la vie où Dieu nous invite à lui donner notre foi, notre confiance, dans un acte personnel. Toujours, cet acte de confiance est un peu vertigineux car nous savons que notre vie va en être transformée. Cet acte de foi personnel arrive à tous les âges. Parfois très jeune, enfant, par exemple lors de la première communion. Souvent, aujourd’hui, c’est à l’âge de la confirmation ou lors de grands rassemblements comme le Frat ou les JMJ.

Mes amis, entendez l’appel que le Seigneur adresse à chacun de vous à devenir de vrais disciples missionnaires ! Répondre oui au Christ et mettre ce oui dans les actes du quotidien va transformer non seulement votre vie, mais aussi transformer votre entourage, et va ainsi participer à transformer le monde.

L’actualité, avec les attentats terroristes qui frappent aussi notre pays, nous rappelle combien est fragile la frontière entre une société respectueuse de la dignité humaine et la barbarie. Protéger cette frontière demande la vigilance et la mobilisation des hommes et des femmes de bonne volonté.

« Viens, suismoi. » Dieu a choisi son camp, celui de la dignité humaine et de la fraternité. Le Christ crucifié a donné sa vie pour sauver l’humanité et fonder en lui une fraternité nouvelle. Le Seigneur nous appelle à donner notre vie pour bâtir ce monde de justice et de paix qu’il vient instaurer entre les hommes.

Clément Monestier, vous allez recevoir cette belle mission d’être le pasteur de ce peuple que Dieu s’est choisi pour transformer notre monde. Dans votre ministère, faites confiance au travail de l’Esprit Saint et remettez vos frères, les baptisés, devant leurs responsabilités de disciples missionnaire, de serviteurs du Royaume.

« M’aimestu ? [ ] Tu sais bien que je t’aime. [ ] Sois le berger de mes brebis. [ ] Suismoi. » Chers frères prêtres, ce dialogue intime avec le Seigneur est à la source de notre ministère pastoral. Le Seigneur nous demande de le suivre dans l’amour de son peuple, dans le soin attentif et proche de chacune de ses brebis. Que l’ordination de Clément nous aide, chacun, à être renouvelés dans notre don au Christ, dans la fidélité et le travail pastoral.

Aimer le Christ, c’est se laisser aimer par lui.
Aimer le Christ, c’est se laisser façonner par sa Parole.
Aimer le Christ, c’est s’engager concrètement dans la fraternité sacerdotale.
Aimer le Christ, c’est le servir dans les pauvres et les petits.

Bienvenue, Clément, dans la fraternité sacerdotale. Nous sommes tous indignes du choix de Dieu, mais ensemble nous nous soutenons, nous nous stimulons pour suivre le Christ, le Bon Pasteur.

Un dernier mot pour ceux d’entre vous qui pensent que Dieu les appelle à devenir prêtre. Je sais que vous êtes plus d’une dizaine dans cette assemblée à vous poser cette question et vous vous demandez comment être sûr et certain que Dieu vous appelle.

« M’aimestu ? » C’est notre amitié avec le Christ, notre proximité avec lui qui permet d’avancer dans la foi et de discerner dans la paix, l’appel de Dieu. Soyez fidèles à cette proximité avec le Christ, dans l’intimité de la prière et dans le service des frères.

Amen.

+ JeanYves Nahmias,

Évêque de Meaux.

Les photos de cet événement exceptionnel
Voici le lien pour accéder à l’album :
https://www.flickr.com/photos/125782871@N04/sets/72157652864778983

 

Comments are closed.