web analytics

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

– Au Revoir P. Piotr

Chronique d’un départ annoncé

La communion que Jésus a voulue entre ceux qui participent au sacrement de l’Ordre,  doit se manifester de manière toute particulière dans les relations entres les prêtres et leur évêque.  Le Concile Vatican II parle à ce propos d’une  » communion hiérarchique « ,  qui découle de l’unité de la consécration et de la mission. Nous lisons :  » Tous les prêtres, en union avec les évêques, participent à l’unique sacerdoce et à l’unique ministère du Christ ; c’est donc l’unité même de consécration et de mission qui réclame leur communion hiérarchique avec l’Ordre des évêques ;  manifestée de manière excellente dans le cas de la concélébration liturgique, cette union avec les évêques est affirmée explicitement au coeur de la célébration de l’Eucharistie « .

Comme on peut le constater également ici, le ministère de l’Eucharistie est présenté à nouveau comme signe et fondement de l’unité. Le sacrement de l’Ordre est relié à l’Eucharistie, et il détermine la communion hiérarchique entre tous ceux qui participent au sacerdoce du Christ.  Le Concile ajoute :   » Tous les prêtres,  par conséquent,  tant diocésains que religieux,  en raison de l’Ordre et du ministère,  sont associés au corps épiscopal « .  Ce lien entre les prêtres,  quelles que soient leur qualification et leur fonction,  et les évêques,  est essentiel dans l’exercice du ministère presbytéral.  Les prêtres reçoivent

de l’évêque l’autorité sacramentelle et l’autorisation hiérarchique pour exercer ce ministère.  Même les religieux reçoivent cette autorité et cette autorisation de l’évêque qui les a ordonnés prêtres et de celui qui administre le diocèse où ils exercent leur ministère.

Il est vrai que les prêtres représentent le Christ et agissant en Son nom,  participent,  selon leur degré de ministère,  à sa fonction d’unique Médiateur.  Mais ils peuvent agir uniquement

comme collaborateurs de l’évêque,  étendant ainsi le ministère du Pasteur diocésain au sein de la communauté locale. Ici aussi,  l’exemple du Christ sert de modèle de comportement à la fois pour les évêques et les prêtres.  Si Celui qui avait une autorité divine n’a pas voulu traiter ses disciples de serviteurs mais d’amis,  l’évêque ne peut pas considérer ses prêtres comme des personnes à son service.  Avec lui,  ils servent le Peuple de Dieu.  Et de leur côté,  les prêtres doivent répondre à leur évêque comme le demande la règle de la réciprocité de l’amour dans la communion ecclésiale et sacerdotale:  à savoir comme des amis et des  » fils  » spirituels. L’autorité de l’évêque et l’obéissance de ses collaborateurs, les prêtres,  doivent donc s’exercer dans le cadre d’une vraie et sincère amitié.

Charité et obéissance : c’est le binôme essentiel de l’esprit dans lequel on doit se comporter avec son évêque.  Il s’agit d’une obéissance animée par la charité.  L’intention fondamentale du prêtre, dans son ministère,  ne peut qu’être celle de la coopération avec son évêque.  S’il possède un esprit de foi,  il reconnaît la volonté du Christ dans les décisions de l’évêque (cf J. P. II, Audience Générale, 25 août 1993).

 

Comme vous le savez déjà,  notre évêque m’a demandé de changer de paroisse.  Je suis arrivé à Saâcy,  il aura 9 ans en septembre prochain.  Un temps de grâce et de travail ensemble,  que nous avons essayé d’accomplir selon nos possibilité et nos charismes, en cherchant à répondre à la volonté de Dieu.

C’est le moment des remerciements. Nous,  les hommes de foi,  devons d’abord remercier l’Auteur de toute existence.  Merci Seigneur pour ces années de grâce que tu m’as offertes. Merci Seigneur pour toutes les personnes que j’ai rencontrées pendant ces années,  pour toutes les Eucharisties que nous avons célébrées dans nos églises,  tous les baptisés, notamment les adultes,  qui sont devenus nos frères.  Merci Seigneur pour toutes les prières,  les échanges de pensées et de paroles de confiance et de foi,  entre tant d’hommes et de femmes qui te cherchent,  Dieu véritable,  Dieu d’amour.

Merci mes chers paroissiens, merci mes frères et soeurs.

A compter du 1er septembre 2012, je vais habiter et accomplir une nouvelle mission pastorale à Tournan-en-Brie,  dans le Pôle Missionnaire de Pontault-Combault.  Sachez que vous serez toujours présents dans mes pensées et prières. Je vous prie et vous remercie de bien préparer l’accueil de mon successeur,  le Père Hervé,  de la Congrégation Légion du Christ.

Bon dimanche à tous.

P. Piotr.

P.S. Je compte sur votre présence le 24 juin,  à la messe et au repas qui suivra !.

Photo souvenir de la traditionnelle brioche lors de la Fête de Saint Vincent (janvier 2011)

 

 

Compte Rendu de la journée du 24 juin par la rédaction de l’Hebdo Infos du secteur de Saâcy

 

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Protected by WP Anti Spam